Vous avez dit carrelage ?

A la recherche d’un carrelage ou tout simplement d’une idée de déco, visitez le site de l’entreprise NOVOCERAM à l’adresse suivante :  www.novoceram.fr

Pour la petite histoire NOVOCERAM est fabricant de carrelage depuis 1863. C’est un fabricant français qui possède plusieurs accréditations (ISO 9001, ISO 14001, Ecolabel).

Le site internet contient de très belles photos, de quoi se donner l’envie de faire quelques travaux !

Bonne visite …..

Les caractéristiques d’un isolant thermique

Qu’on le dise naturel, industriel ou encore végétal, tout isolant thermique possède des caractéristiques. Ce sont souvent les mêmes abréviations ou logos qui reviennent,  c’est pourquoi afin d’en donner une définition simple et brève, voilà un article qui présente la résistance thermique, la conductivité thermique ainsi que le coefficient U.

La résistance thermique (R)
C’est une grandeur exprimée en m².K/W. Comme son nom l’indique, la résistance thermique correspond à la résistance que va opposer le matériau à un flux de chaleur. On obtient cette résistance en faisant le rapport entre l’épaisseur du matériau (en mètres) et le coefficient de conductivité thermique (lamda). Lorsque l’on parle de résistance thermique, on parle également de résistance globale de l’isolant. Plus la résistance thermique est élevée, plus le matériau est isolant thermiquement. Cette information est présente sur l’emballage de l’isolant.

Le coefficient U
C’est le coefficient de transmission thermique, son unité est le W/m².K. Le coefficient U représente la quantité de chaleur transmise par l’isolant. Cette information est souvent mise de côté car elle correspond à l’inverse de la résistance thermique. Plus la valeur de U est faible, plus le matériau est dit isolant.

La conductivité thermique (lamda)
Exprimée en W/m.K, la conductivité thermique pourrait se traduire par « le pouvoir » qu’à un matériau à conduire la chaleur. C’est donc une valeur propre au matériau. Lamda servira à déterminer la résistance thermique de l’isolant. Les valeurs actuelles des matériaux se situent autour de 0,04 W/m.K.On peut conclure en disant que plus lamda est faible, meilleur est la performance de l’isolant.

 

Conseils

Tout est possible mais attention au chant des sirènes ! L’isolation a un coût non négligeable (tout comme son gain !)
Pour obtenir une bonne isolation efficace, comptez au moins 15 centimètres d’épaisseur, peu importe le matériau.
Avant de vous lancer, que cela soit seul ou avec une entreprise, vérifier la faisabilité du projet. En effet, dans certaines habitations, l’isolation est un véritable casse-tête non pas à cause du choix de l’isolant mais parce que sa mise en place réduit le volume habitable.

N’oubliez pas de vous rapprocher de la commune ou de la communauté de communes afin de vérifier s’il n’est pas possible de mobiliser des subventions.

A venir : reportage dans une grande surface de bricolage.

L’indice de protection IP

L’indice de protection IP concerne les équipements électriques. Comme son nom l’indique, l’indice de protection donne des informations  précises quant aux conditions d’utilisation de l’équipement électrique. A quoi correspond un indice de protection ? Quelles sont les valeurs que peut prendre cet indice ? Deux questions fondamentales et les réponses à lire dans les paragraphes suivants.


A quoi correspond un indice de protection IP
?
Il s’agit tout d’abord d’une abréviation qui veut dire : International Protection ou indice de protection. Cet indice indique le degré de protection d’un équipement contre l’intrusion d’un corps solide ou d’un liquide (ici de l’eau).
L’indice de protection IP trouve son fondement dans une norme, la EN 60-529. Cette norme donne la définition de l’indice de protection ainsi que les différentes valeurs qu’il peut prendre. Ces valeurs sont généralement gravées ou moulées sur l’équipement.


Les valeurs de l’indice de protection IP
?
L’indice de protection IP est composé de 2 chiffres. Chaque chiffre correspond à une protection bien précise.
Le premier chiffre pourra prendre les valeurs suivantes : 0, 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Il correspond à la protection contre les corps solides.
Le deuxième chiffre sera égal à 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ou 9K. Il correspond à la protection contre l’eau.

Premier chiffre
0 : Aucune protection
1 : Protégé contre les corps solides supérieurs à 50 mm.
2 : Protégé contre les corps solides supérieurs à 12,5 mm.
3 : Protégé contre les corps solides supérieurs à 2,5 mm.
4 : Protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mm.
5 : Protégé contre les poussières.
6 : Totalement protégé contre les poussières.

Deuxième chiffre
0 : Aucune protection.
1 : Protégé contre les chutes verticales de gouttes d’eau.
2 : Protégé contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15° par rapport à la verticale.
3 : Protégé contre l’eau en pluie jusqu’à 60° de la verticale.
4 : Protégé contre les projections d’eau de toutes directions.
5 : Protégé contre les jets d’eau de toutes directions à la lance.
6 : Protégé contre les forts jets d’eau de toutes directions à la lance.
7 : Protégé contre les effets de l’immersion temporaire.
8 : Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au-delà de 1 m et pendant 30 min.
9 : Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au-delà de 1 m et protection contre le nettoyage à haute pression.
9K : Protection contre le nettoyage à haute pression, à haute température et venant de plusieurs directions. L’équipement est complètement hermétique.

Les différents types de toitures

Lors d’une construction ou d’une extension, le choix du type de toiture est un choix technique, esthétique et administratif.

L’aspect technique d’une toiture
Cette caractéristique concerne avant tout la forme du toit. Il existe des toitures : plates ou toitures terrasse, arrondies et avec une ou plusieurs pentes.

Les toitures plates sont des toitures contemporaines qui demandent la maîtrise de techniques spécifiques. Elles peuvent être circulables ou non. Il est possible de les végétaliser pour donner un côté écolo au toit.
Les toitures ayant une ou plusieurs pentes sont les plus courantes. En fonction de la pente du toit, il est possible d’aménager les combles et de récupérer une surface habitable non négligeable dans certains cas.
Les toitures arrondies sont rares. Elles sont présentes pour des constructions circulaires souvent issues de projets atypiques.

L’aspect esthétique du toit
Le toit est un élément esthétique très important. Sa forme et sa couleur donnent à l’habitation tout son cachet. L’esthétisme du toit reprend les choix techniques sans oublier tous les éléments « accessoires » : les gouttières (différentes formes possibles : circulaires classiques, rectangulaires, …), les débords de toit (PVC, Alu, pierre), les dauphins, les descentes de cheneau.

L’aspect administratif
C’est un aspect d’autant plus incontournable si la construction se fait dans un lotissement et/ou dans un périmètre lié aux Bâtiments de France.En effet, dans un lotissement, le règlement peut imposer une forme de toit et/ou imposer une couleur ou un type de tuiles. C’est pourquoi, il est préférable de prendre connaissance du règlement du lotissement le plus tôt possible. Si la construction est isolée, les démarches sont plus faciles et les contraintes moindres. Dans tous les cas la mairie vous donnera toutes les informations nécessaires.

 

Electricité : Présentation de la norme NF C15-100

Cette norme française fait partie de la règlementation applicable aux maisons ou pavillons individuels et collectifs. Elle concerne toute l’installation électrique de votre logement. Cet article vous présentera les objectifs de cette norme et ses récentes évolutions.

Les objectifs de la NF C15 – 100

Que vous soyez dans le cas d’une auto-construction, d’une construction réalisée conjointement avec un maître d’œuvre ou d’un contrat de construction de maison individuelle (CCMI), cette norme s’applique sans réserve. Les objectifs de la NF C15 -100 concernent tout d’abord la sécurité des personnes (c’est-à-dire de vous). En effet, la règlementation impose un minimum d’équipements de protection, comme par exemple le nombre de disjoncteurs différentiels, le nombre de circuits raccordés sur un disjoncteur électronique. Mais pas seulement, la NF C15-100 veille aussi à votre confort en imposant un certain nombre d’équipements (prise de courant, interrupteur) par pièce. Les fabricants de matériels électriques éditent à ce sujet un guide destiné à expliquer comment mettre en application cette norme sans rien oublier.

Les évolutions de la NFC 15 – 100

Comme toute règlementation la NF C15-100 fait l’objet de mise à jour régulière. La dernière en date a vu le jour en juin 2015, dans le jargon technique on l’appelle l’amendement 5.

Parmi les évolutions, on notera :
– la suppression de la superficie du logement pour le calcul du nombre de disjoncteurs différentiels,
– la GTL (Gaine Technique du Logement) n’est plus une goulotte qui va du sol au plafond mais peut être scindée en deux,
– un endroit dédié à la box de communication,
– la suppression du volume 3 dans la salle de bains

D’autres modifications sont également apportées dans les pièces à vivre.

Présentation du site

www.guidepros.eu est un site internet dédié aux travaux. Vous trouverez des informations concernant différents domaines : électricité, maçonnerie, couverture, charpente, isolation, chauffage, peinture, énergie renouvelable, …

Particularité importante : ces domaines seront abordés de deux manières. L’une théorique avec les normes, la règlementation, … Et l’autre, complètement pratique et concrète grâce (entre autre) à l’interview de professionnels, d’hommes de l’art.

Pour être le plus complet possible, www.guidepros.eu proposera des situations réelles avec un ou des problèmes à résoudre. Le site vous suggéra différentes solutions avec l’appui de professionnels.